• Téléphone : 01 45 15 85 00
  • E-mail : ce.0941601e@ac-creteil.fr
  • Accueil : du lundi au vendredi de 7h45 à 17h45 (12h15 le mercredi)

Actualités

  • Accueil

La transformation d'Olmère le fermier ("Métamorphose" 10)

(0 Votes)

Il était une fois un fermier extrêmement cupide, très riche, avec dans sa ferme plus de cinq cents vaches, trois cents chevaux, quatre cents chèvres, quatre cent cinquante lapins et plus de neuf cents poules. Nous pouvons dire qu'il a de quoi manger !
Jour après jour il s'enrichissait.
Un jour des plus banals, un visiteur vient se présenter au fermier. Cet étranger était en fait un renard, l'animal était immensément squelettique et avait très faim.
Il dit à l'homme : "Ô grand fermier, tu as beaucoup de richesses et à manger, moi je suis pauvre et j'ai très faim, aurais-tu l'amabilité de me donner une poule ?"
Le fermier répondit : "Tu es fou, tu veux que je te donne une de mes poules, qui plus est à un renard ! Va et ne reviens jamais !".
Le renard repartit dans la forêt. Une nymphe regardait la scène et attendit que le renard parte pour aller voir l'homme.
Elle lui dit : "Toi un simple humain, pourquoi ne pas donner ? Toi qui es si riche ! Je te condamne donc à devenir Renard !"
D'un coup, de la fumée blanche entoura l'homme, ses bras raccourcissaient, des poils oranges sortirent de sa peau et il se mit à marcher à quatre pattes et une queue lui poussa. La nymphe disparut.
Le fermier devenu renard partit alors dans la forêt. Il tint une semaine ; à la fin de cette longue semaine, se ventre se mit à crier famine, il chercha quelqu'un auprès de qui mendier un morceau de pain. Il marcha longtemps et il tomba sur un renard. Il s'approcha de Renard et dit : "Oh !! Maître Renard, je sui maigre et j'ai très faim, pourrais-tu me donner un morceau de pain ?" Le Renard répond : "Ta cupidité n'a pas de limite ! Moi quand j'étais venu à toi car j'étais affamé ! Et maintenant tu viens me voir ! Je vais te dire ta phrase fétiche : tu es fou, tu veux que je te donne une de mes poules ! Qui plus est à un Renard ! Va et ne reviens jamais !"
Le fermier partit, toujours affamé.

Et il mourut deux jours plus tard. De lui, il ne reste que sa cupidité et sa stupidité.

Alya BOUAÏCHA - 6e4

Travail des élèves de Mme VAYSSE à partir des "Métamorphoses" d'Ovide

CPE


Plus dans cette catégorie : « Le roi ("Métamorphoses" 9) Le transgenre »

Actualités récentes

Horaires d'ouverture

Lundi - Mardi
de 08h00 à 12h00
et de 13h00 à 17h30
Mercredi
de 8h00 à 12h00
Jeudi-Vendredi
de 08h00 à 12h00
et de 13h00 à 17h30
Samedi, Dimanche
Fermé